Données épidémiologiques VIH/sida monde - 2017

Les statistiques mondiales de l'épidémie de VIH/sida.

L’Onusida a présenté les statistiques mondiales sur l’épidémie de VIH/sida. Les nouvelles infections à VIH augmentent dans environ 50 pays, tandis que les décès liés au sida ne diminuent pas assez vite...

 

Les nouvelles infections liées au VIH sont en augmentation dans une cinquantaine de pays, et, à l’échelle mondiale, n’ont diminué que de 18 % au cours des sept dernières années. Bien que ce chiffre représente presque la moitié du nombre de nouvelles infections enregistré en 1996, la baisse n’est pas assez rapide pour atteindre l’objectif de moins de 500 000 nouvelles infections à VIH d’ici 2020. Le rapport Miles to go – Closing gaps; breaking barriers; righting injustices met ainsi en garde face au fait que le rythme des progrès n’est pas à la hauteur de l’ambition mondiale.

Conséquence du déploiement de la thérapie antirétrovirale, le nombre de décès liés au SIDA (940 000) est le plus bas jamais atteint au cours de ce siècle. Cependant, la régression n’est pas suffisamment rapide pour atteindre l’objectif de moins de 500 000 décès d’ici 2020. En un an seulement, 2,3 millions de personnes supplémentaires ont eu accès à un traitement antirétroviral. Il s’agit de la plus forte augmentation annuelle à ce jour, portant le nombre total de personnes sous traitement à 21,7 millions. Cette thérapie sert non seulement à prévenir les maladies et les décès liés au sida, mais permet aussi de réduire sensiblement le risque de transmission du virus.

Malgré les avancées constatées, le combat reste à mener en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. En 2017, seulement 26% des enfants et 41% des adultes ont eu accès au traitement, contre 59% des enfants et 66% des adultes en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Le Nigeria concentre plus de la moitié (51 %) de la charge de morbidité du VIH dans la région et peu de progrès ont été réalisés en matière de réduction des nouvelles infections à VIH ces dernières année.

Quant aux progrès concernant les enfants, ils ne sont malheureusement pas pérennes. Les nouvelles infections par le VIH chez les enfants n’ont diminué que de 8% au cours des deux dernières années, seulement la moitié (52%) des enfants vivant avec le VIH reçoivent un traitement et 110 000 enfants sont morts de maladies liées au sida en 2017.

Les chiffres 2017 à retenir :

  • 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde
  • 1,8 million de personnes sont devenues nouvellement infectées par le VIH
  • 75 %  de toutes les personnes vivant avec le VIH connaissaient leur statut VIH
  • 21,7 millions de personnes avaient accès à la thérapie antirétrovirale

 

Source : rapport mondial Onusida 2017